Au moins une trentaine de personnes ont été tuées lors de l'accident de la circulation survenu ce lundi 16 janvier sur l'autoroute de Delmas.

Un camion dont les freins avaient apparemment lâchés sur les hauteurs de Delmas a emporté sur son passage des motocyclistes des petits marchands des piétons des taptaps et d'autres véhicules, avant de terminer sa course meurtrière sur la cour de la télévision nationale d'Haïti à Delmas 33.

Selon un bilan provisoire, cet accident a fait également plus d'une cinquantaine de blessés. L'accident s'est produit quelques minutes avant dix heures et jusqu'à minuit des passagers et des automobilistes étaient encore coincés dans des véhicules à constaté Radio Métropole.

C'était la consternation à Delmas ce lundi 17 janver , il y avait du sang partout .Au moins une dizaine de motocyclettes étaient abandonnés sur la chaussée .Leurs conducteurs avaient été fauchés par le camion.

Les plus hautes autorités du pays dont le président de la république ainsi que son épouse étaient déjà sur les lieux le secrétaire d'état a la sécurité Reginald Delva le maire de Delmas Wilson Jeudi et le député Arnel Belizaire entre autres étaient également présents.

La télévision nationale a diffusé en boucle un bref message du chef de l'état dans lequel le président de la république appelait à la solidarité des citoyens et réclamait la mise en branle du personnel médical des centres hospitaliers des plus proches.

Dans une interview accordée à radio Métropole le président Martelly impute la responsabilité au désordre qui caractérise le fonctionnement de nos institutions. Michel Martelly visiblement touché par la mort tragique de ces personnes promet de mettre de l'ordre dans le pays et n'écarte pas la possibilité d'adopter des mesures impopulaires pour sauver des vies.