Heureuses retrouvailles entre Michel Martelly et René Préval

Hier adepte de la "rupture", le chef de l’Etat prône aujourd’hui la "continuité" en poursuivant sa série de rencontres avec les anciens dirigeants politiques dont l’objectif avoué est la réconciliation nationale

Publié le mardi 15 novembre 2011

Le Président Michel Martelly accompagné de son épouse, Sophia, a passé lundi trois heures en compagnie de son prédécesseur, René Préval et de sa femme, Elisabeth, dans la résidence de l’ancien dirigeant puis au Palais National, une initiative placée sous le label de la réconciliation nationale.

L’unité nationale et la continuité sont nécessaires a, entre autres, fait valoir le chef de l’Etat qui s’exprimait dans une ambiance totalement décontractée à l’issue d’un entretien avec le couple Préval tenu à l’abri des caméras.

« Il faut se servir de l’expérience des anciens dirigeants qui connaissent les problèmes et ont des solutions », a déclaré Martelly en insistant sur la nécessité d’un rapprochement avec l’ex-dirigeant même s’ils ne sont pas tous deux issus du même parti.

Promoteur depuis un certain de la réconciliation nationale, l’actuel occupant du fauteuil présidentiel a souligné qu’Haïti n’avait jamais compté autant d’anciens chefs d’Etat vivant chez eux.

Avec Préval, la conversation a porté sur des thèmes d’intérêt commun tels les infrastructures routières, l’énergie électrique et l’éducation.

Celui qui a été au timon des affaires pendant deux quinquennats (1996-2001 et 2006-2011) a indiqué qu’il reste à la disposition de son successeur afin de lui « faire part de ses expériences et prodiguer des conseils pour faire avancer le pays ».

A la fin de la visite à la résidence privée de l’ex-mandataire située à Laboule (banlieue est de Port-au-Prince), Martelly au volant, son hôte et leurs deux épouses ont mis le cap sur le Palais présidentiel. Arrivés sur les lieux, ils ont fait le tour du bâtiment et du personnel sur fond d’intenses échanges amicaux et de blagues en présence notamment du ministre de l’intérieur, Thierry Mayard Paul, et de son frère Grégory, conseiller du Président.

Au cours de cette rencontre, la première entre les deux hommes depuis l’accession au pouvoir en mai dernier de l’ancien chanteur de Compas surnommé "Sweet Micky", René Préval a même été invité à redécouvrir son ancien bureau décoré totalement à l’haïtienne à l’initiative du nouveau maître des lieux.

« on s’est promis de se concerter, chaque fois qu’il y a un problème on va se rencontrer », a conclu le Président Martelly en suggérant qu’il pourrait aussi faire appel à l’épouse de l’intéressé, Elisabeth Débrosse Préval, ex-veuve de l’ancien ministre et gouverneur de la Banque centrale, Lesly Delatour.

Le chef de l’Etat, qui bouclait lundi les six premiers mois de son mandat, avait avant M. Préval rendu visite aux anciens Présidents Jean-Bertrand Aristide (1991-1996 puis 2001-2004), Jean-Claude Duvalier (1971-1986), Prosper Avril (1988-1990) et Henry Namphy (1986-1988). Ce dernier l’a rencontré en République Dominicaine où il s’est réfugié depuis sa chute, il y a plus de vingt ans.

Ertha Pascal Trouillot (1990-1991) ayant déjà eu l’occasion de s’entretenir avec Michel Martelly, le seul qui manque désormais à l’appel est le professeur Leslie Manigat (février-juin 1988).

Celui-ci reste encore convalescent et se remet lentement de plusieurs interventions chirurgicales -donc momentanément dans l’incapacité d’avoir des rencontres publiques- a récemment fait savoir son épouse, Mirlande Hyppolite Manigat, rivale malheureuse du Président aux dernières élections. spp/Radio Kiskeya