Haïti - Politique : Michel Martelly s'adresse à la Nation

http://www.haitilibre.com/images/tr.gif

Hier soir le Président de la République, Michel Martelly s'est adressé à la Nation, dans un court discours il remercie les sénateurs et encourage les députés à faire de-même. Il informe également qu'il va s'assoir avec les représentants des trois pouvoirs de l'État et qu'il va soumettre au parlement un projet de loi sur la décentralisation dans les prochains jours.
« Chers compatriotes,



Dans ces dernières semaines le pays a traversé un mauvais moment qui une fois encore a ralenti le processus de la bonne marche du gouvernement. J'envoie mes compliments à tous les sénateurs qui ont compris la nécessité de ne pas mettre un abcès sous le clou dans la résolution du 22 novembre 2011, c'est tout le pays qui vous dit merci pour le fait que vous n'avez pas laissé vos intérêts personnels vous diriger. Vous avez mis Haïti devant, j'en profite pour dire merci au Ministre de la Justice et de la sécurité publique qui a choisi de se retirer, une façon de faciliter la résolution de la crise.

N'oublions pas que l'Exécutif, le législatif et le judiciaire sont les trois pouvoirs de l'État, trois pouvoirs qui d'après la constitution font en sorte que le pays fonctionne correctement, l'un complète l'autre, dans ce sens ils ne peuvent pas être dans la controverse, aujourd'hui il est important que rapidement ils s'entendent sur les gros dossiers qui vont permettre au pays de commencer à faire des réformes, qui vont l'amener réellement sur le chemin du développement.

À partir de cette semaine je prends l'engament de m'assoir avec les représentants des trois pouvoirs de l'État, pour que nous puissions ensemble prendre de bonnes dispositions pour empêcher que ce type de situation se répète encore.

L'heure est arrivée pour oublier ce qui s'est passé.

Je demande aux honorables députés, dans l'amour qu'ils ont pour Haïti, de faire de même que les sénateurs, qu'ils profitent du carrefour difficile que nous traversons actuellement pour faire une collaboration commune, pour avoir une bonne stabilité dans le pays.

Le peuple ne peut plus attendre, il ne peut plus attendre que les dirigeants leur donne les services, pour les faire vivre comme des personnes. Nous sommes là pour nous battre pour que tout le monde sache lire et écrire. Nous devons nous battre pour reconstruire notre pays dans le rassemblement.

Dans les jours à venir je vais soumettre au parlement une loi sur la finance, qui va considérer la question de la décentralisation, nous devons nous battre contre toutes les formes de corruption, nous devons freiner l'insécurité pour permettre aux gens d'affaires de venir ouvrir des entreprises dans notre pays, pour pouvoir créer des emplois pour le peuple.

Main dans la main nous allons gonfler nos veines dans l'intérêt de notre pays, Haïti, Haïti qui ne doit pas mourir, Haïti qui a rendez-vous avec le changement.

Merci »