Le romancier français Alexis Jenni a remporté hier mercredi le concours littéraire Goncourt 2011 avec son premier roman titré « L’art français de la guerre » au dépend des trois autres nominés de ce concours, dont l’écrivain haïtien Lyonel Trouillot.

Sorti en Aout dernier, ce roman tiré à 60.000 exemplaires chez Gallimard dont 56.000 sont déjà vendus, jette un regard rétrospectif sur une série de guerres françaises, pendant 20 ans, racontée par un personnage.

Son œuvre l’emporte sur les trois autres auteurs en lice. « Du domaine des murmures » de Carole Martinez, « Retour à Killybegs » de Sorg Chalandon et « la Belle amour humaine » de Lionel Trouillot.

Présent en France jusqu’au 10 Novembre prochain, Lyonel Trouillot se disait serein quelques heures avant la remise officielle du prix Goncourt 2011. « Ma distinction à ce concours permettra de projeter une autre image d’Haïti vers l’extérieur » a espéré l’écrivain haïtien.