Vers les années 1950, dans un pays  dénommé Valsan, un petit garçon est né et on le baptisa Jackan. Ce petit issu d’une famille protestante fervente, grandissait  avec une éducation chrétienne soutenue. Les jours passent rapidement et le petit change de plus en plus jusqu’à atteindre l’âge de dix ans en 1960, un anniversaire que ses parents ont commémoré avec une grande soirée d’ambiance évangélique. Lorsqu’il avait 16 ans, il fit appel à son père, monsieur Darious et lui parla en ces mots :

« La vie serait belle et simple, mais vous la compliquez,

Elle serait clémente, mais vous, vous la contrariez,

Car elle n’est que le fruit du hasard

Mais vous, vous la donnez un créateur bâtard ».

            Darious fut terrifié par cette déclaration et regagna rapidement sa galerie pour réfléchir. Mme Darious  qui voyait changer d’un coup l’attitude de son époux le questionna en ces propos : « Mon chéri tu me rends très mal car d’un coup tu as totalement changé…». Après avoir entendu cela, Darious la fit asseoir et l’expliqua ce qui s’est passé et ensemble, ils ont construit un plan pour convaincre le garçon mais ça n’a pas marché car Jackan préféré partir de chez eux au lieu de les écouter. Très sûr de lui, il plia ses bagages et s’en tirait. Le regardant partir en furie avec ses affaires, Mme Darious larmes aux yeux déclara :

« Mon fils reviens, reviens et demande pardon à ton créateur.

Sinon cette bêtise, tôt ou tard tu le paieras,

 Car quiconque méprise Dieu le regrettera

Mais pour toi j’espère que ce ne soit pas en malheur » !

 

 

            D’un air furieux Jackan se relance et va jusqu’à la maison de son oncle, Jochet  qui était un athéiste. Son oncle fut très satisfait du fait qu’il ait laissé la maison de ses parents pour se joindre à lui, dans le but de ne pas partager l’idée de l’existence de ce Dieu.

            Jackan se sentait à l’aise parce qu’il s’est enfin débarrassé de ses fichus parents pense-t-il. Son oncle a fait de lui un avocat et Jackan se surnomma « le contrepied du bâtard » (Dieu). Par son aptitude, il devint  très célèbre dans sa profession que dans le monde d’athéisme surtout après la publication de son ouvrage titré « Conséquences périlleuses de la vie axée sur la divinité », dans le quel il a traité toute une série de sujet suivant sa conception de la vie, de la provenance de l’homme, de l’essence de la vie, de la chrétienté etc. Sans doute, il a donné ce titre à son ouvrage parce que, parler de ce Dieu qu’il concevait comme une invention humaine pour contraster le bonheur de l’humanité était son dada préféré.

            Ainsi, il poursuivait son chemin et continuait à contrecarrer le Souverain, mais Dieu dans sa bonhomie ne l’a jamais oublié. Un jour, un serviteur divin du nom de Kalis est révélé par Dieu pour aller évangéliser Jackan, mais ce dernier en arrivant fut giflé par les serviteurs de la maison sous l’ordre de Jackan. Affligé par ce qui s’est passé, Kalis retourna chez lui et consulta Dieu pour le remercier pour ce gifle. Sans lui faire attendre, Dieu lui a rassuré que Jackan lui sera confié dans très peu de temps pour l’aider dans le ministère.

            Deux mois plus tard, un message fut adressé à deux personnes partageant des endroits différents pour aller prêcher Jackan le même jour, la même date et à la même heure. Mais c’était pire car ces deux là ont été tués après lui avoir parlé. Jackan les fit ensevelir de manière à ce qu’il n’ait aucun soupçon. Ce jour-là, Dieu s’est irrité  et décida de lui parler personnellement. Le jour qui suivait l’incident Jackan était chargé de prononcer une conférence sur son ouvrage pour sensibiliser la population  sur les conséquences désastreuses de la vie axée sur la divinité, et ce soir-là Dieu vint lui parler comme suit :

« Jackan, Jackan, qui es-tu pour me tenir tête,

Je veux que tu saches que l’intelligence est mienne.

Si tu oses prononcer demain ce que t’as dans la tête,

Tu n’auras même pas prononcé un mot pour que le rire te soutienne »!

           

            Troublé par ce que l’a dit Dieu durant  la nuit, il s’est réveillé très en colère mais toujours décidé pour aller faire son petit boulot préféré. Un instant avec le conseil de Jochet, son oncle, le trouble lui passa et il s’y rendit (à la conférence). La réunion était fixée de très tôt dans un stade et ce dernier était trop petit pour recevoir la multitude assoiffée des propos de ce célèbre écrivain et homme de loi de renommée mondiale. Les responsables n’ont pas pris la moindre chance de lui ôter même une seconde, pour éviter  au public de s’énerver. D’un coup, le micro lui est cédé, car les auditeurs étaient impatients de l’écouter. Sous la chaude ovation du public, Dieu fit son apparition et du même coup lui ôta son intelligence. Au lieu de se sentir flatté, il était devenu complètement maniaque, tout son envie était de s’en fuir mais on ne pouvait pas le comprendre. Constatant la futilité de ses dits, mécontent se transporta la foule, le critiquant dans toutes les rues comme un incapable, un maudit insensé pour cette piète prestation.  Les grands responsables eux-aussi se sentaient humiliés dont son oncle le premier quoique très âgés, il faisait partie prenante dans l’organisation de ce meeting car il se sentait toujours ému en écoutant son neveu.

            On l’a laissé tout seul dans le stade et le même moment Dieu lui rendit l’intelligence. Dès cet instant, il partit en courant, larmes aux yeux pour retrouver  frère Kalis, l’homme qu’il a fait gifler. En le voyant arrivé, frère Kalis fut extrêmement ému, mais  n’était pas surpris car Dieu le lui avait déjà annoncé. Avant toute chose, il s’est incliné pour remercier Le Féal pour la tenue de sa parole en sa faveur. Le même jour, Jackan fut repenti. La nouvelle fut répandue dans toute la contrée et Dieu en profité pour toucher 2553 personnes parmi ceux qui allaient le supporter dans le stade. Ce fut merveilleux !

            Jackan avec l’esprit de Dieu était devenu un homme extra célèbre et ses ex compagnons cherchaient à se débarrasser de lui le plus vite que possible. Trois mois après sa régénération, il a publié un nouvel ouvrage intitulé « Les bienfaits de la vie axée sur la divinité », lequel ouvrage lui a valu le titre d’Apôtre Paul II mais du même coup lui a coûté la vie car ses ex l’ont assassiné le 27 octobre 2003 à la sortie de son cabinet soit à l’âge de 53 ans où il a laissé une déclaration pathétique et terrible, Avant de rendre l’âme il dit :

« Je me croyais le plus intelligent des hommes,

Mais j’étais le plus nul des insensés.

Je me croyais trouver le vrai sentier

Pourtant j’étais pas plus qu’un vil homme !

Mais maintenant je vois, je crois, oh !

Et je comprends que le plus grand des idiots,

Est celui qui ignore l’existence du souverain Dieu

Celui qui a créé cet univers glorieux ! »

            Ils furent tous imprégnés de colère par ces propos et l’asphyxièrent, mais plus de peur que de mal son âme fut transporté vers son maitre, Le Roi du monde par un ange.

Ainsi termine la vie de Jackan.

 

 

 

C’est toujours un immense plaisir de vous remercier pour votre lecture et de réitérer ma volonté et mon envie de recevoir sous peu vos critiques ou suggestions sur mes écrits.

Ne vous faites pas attendre !

 

 

A Dieu soit la gloire !

 

 

 

Ecrit par : Pierre Wadson

Etudiant en Agronomie