Controversée au départ la décision du président haïtien Michel Martelly d'organiser le Carnaval dans une ville de province pourrait devenir une tradition.

C'était bien, commente Theodore Beaubrun Junior dit Lòlò estimant qu'il s'agit d'un pas vers la décentralisation. Le lead vocal de Boukman eksperians se réjouit que pour la première fois la sonorisation a été plus ou moins d'un niveau standard.
Martelly a participé activement à ses premières festivités carnavale...


Continue reading ...