Le 22 septembre 1957, le docteur François Duvalier est élu. Il prête serment le 22 octobre. Ce médecin de campagne appelé "Papa Doc" fit accéder les Noirs aux positions clés. Il réorganisa l'enseignement, notamment l'université en l'ouvrant largement aux étudiants des classes démunies. Lorsqu'il fut réélu le 22 juin 1964, il se fit nommer président à vie avec le droit de désigner son successeur. Les tontons macoutes, surnom des Volontaires de la Sécurité Nationale transformèrent le régime en une dictature sanglante. Avant de mourir, le 22 avril 1971, Papa Doc transmit le pouvoir à son fils Jean Claude. Le nouveau président promet la révolution économique et le progrès par la décentralisation. Malgré des mesures de libéralisation, l'agitation devint plus violente fin 1985 et, le 7 février 1986, il doit s'exiler d'Haïti, lâché par les Etasuniens désireux de ne plus cautionner les dictatures.