Malgré mon incapacité à faire grande chose, mon âme croupit dans l’au-delà à cause des généraux qui dans leur

Règne endolorirent mes sœurs et frères qui, incapable  de protester par peur d’être déchus.

Si ayant peur du fatalisme nos cœurs s’affaiblissent, luttons en retour, unissons nos voix et c’est là que vous verrez  la force, oui  la force qui a poussé  Capois à résister aux acharnements de l’ennemi. Encrez vos paroles timides afin qu’elles deviennent la base du combat, Mais attention !!! Il y aura des traitres, des carnavals envieux de nos savoir faire venant accroupir nos œuvres en nous obstruant la route car leur prestige du savoir dans l’ancien  temps fut médiocre. Sœurs et frères, mon âme n’est qu’un bateau sur terre qui ne veut que votre mer de collaboration afin de découvrir le nouveau monde philosophique. Allons ensemble jeter l’encre de toutes médiocrités de nos généraux  afin de changer le monde qui est la nôtre…..

                                                      

 

                                                       Pierre Louis Wendelson