Le Ministère de la santé publique et de la Population (MSPP) a lancé, mercredi à Saint-Marc, une campagne de déparasitage ciblant des enfants de 2 à 14 ans.





Le Ministère de la santé publique et de la Population (MSPP) a lancé une campagne de déparasitage contre les helminthes et la filariose lymphatique, à l’Hôtel de ville de Saint-Marc, le mercredi 23 novembre dernier. Cette campagne cible des enfants de 2 à 14 ans, représentant un pourcentage de 33%, de la population rurale. Financé par la Banque interaméricaine de Développement à hauteur de 1 million de dollars américains, versé en deux temps, sur une durée de cinq années, ce projet couvrira cinq départements géographiques du pays.

Plusieurs personnalités du secteur sanitaire en Haïti avaient fait le déplacement pour la circonstance. Elles se sont mobilisées pour donner le coup d’envoi à ce programme de déparasitage. Un programme qui rentre dans la vision du MSPP et vise l’amélioration de la condition de santé des populations rurales du pays. Une catégorie considérée comme les plus vulnérables de la société.

« Dans les zones reculées du pays, la prévalence des parasites est très élevée et susceptible de provoquer des infections de tout genre », ont indiqué les responsables précisant que « ces infections sont toujours accompagnées de douleurs abdominales ». L’ « Ascarice » est le ver le plus fréquent rencontré en milieu rural. Ce type de ver représente un pourcentage de 34% de prévalence. Il affecte 27% des enfants. Ce fléau étend son tentacule dans les zones où les habitants consomment de l’eau non potable. « Tout pays ayant un taux de parasite de 20% présente un problème de santé publique » ont indiqué les responsables de santé publique.

« Ce programme de déparasitage s’inscrit dans le cadre de la nouvelle vision du ministère de la santé publique. Intensifier et fournir des soins de qualité à la population ; disposer de cliniques mobiles et d’un programme de protection sociale, constituent les principales préoccupations du ministère » a fait savoir Gabriel Timothée, directeur générale du MSPP.

Ce programme permettra aux familles infortunées de bénéficier gratuitement des soins de santé en Haïti. Dans l’ensemble, trois catégories pourront bénéficier totalement de cette forme d’assurance médicale : les femmes enceintes, les handicapés et les enfants âgés de zéro à cinq ans.

En vue d’atteindre ces objectifs, M. Timothée plaide en faveur de meilleures conditions de travail et d’un salaire décent au profit des infirmières et les sages femmes.

« En partenariat avec plusieurs organisations internationales, le ministère de la santé publique entend construire des hôpitaux départementaux et instituer un service d’ambulance nationale », a affirmé le docteur Timothée qui exhorte la population à continuer d’observer les mesures d’hygiène permettant d’éviter toutes sortes de contamination.
Joe Antoine Jean Baptiste
jjoeantoine@yahoo.fr